Volte-Face par Félix Fénéon et Julie Henoch

pastille concours fénéon (1).png

NOUVELLES EN 3 LIGNES

Mars 2019

Leporello (7 plis)

14.5x9.5 cm

CHF 15/EUR 12

isbn : 978-2-940522-74-3

 

Extraits :

extrait fénéon - 1

extrait fénéon - 1

extrait fénéon - 2

extrait fénéon - 2

lisme_malmène_le_patronat

lisme_malmène_le_patronat

Plus qu’une préface, mieux qu’une postface, Julie Henoch propose une « volte-face » pour cette réédition des Nouvelles en Trois Lignes de Félix Fénéon. Un texte composite, qui mêle différentes narrations : la réédition d’un texte du XIXe siècle, mais aussi une autofiction, un appareil critique, un pamphlet et une réflexion sur le fond et la forme. L’idée principale est de relever la complexité et la pertinence des Nouvelles en Trois Lignes dans une littérale « volte-face » qui invite à la réflexion au sujet du contexte de la création d’une œuvre, ainsi qu’au rôle de médias comme les journaux (mais aussi, par extension, les livres) pour sa diffusion. L’arrivée de l’imprimerie rotative à la fin du XIXe siècle provoque un changement de paradigme important qui n’est pas sans rappeler la révolution numérique que nous vivons actuellement. C’est pourquoi il semble pertinent d’opposer ces deux époques afin d’en éclairer les enjeux, et de se jouer, au propre comme un figuré, des contraintes qu’ils provoquent.

 

Volontairement dense et emmêlé, précieux et foutraque, son texte se heurte à la concision du style de Fénéon, et revendique que la littérature ne peut être comprise et puissante que lorsqu’elle malaxe un précieux matériaux : l’extraordinaire complexité de la société dans laquelle elle s’élabore.

 

Deux côtés, une seule feuille, une seule trame et un livre qui se déploie dans l’espace, le leporello est ainsi le format par excellence pour médiatiser le sens des deux textes ci-présents. D’une face, une sélection des cinglantes Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon : concis, rapide, tweetable. De l’autre, une stance humaniste et capiteuse signée Julie Henoch, luttant contre l’accélération et l’apathie des sentiments.

Né en 1861 à Turin d'une mère neuchâteloise, Félix FENEON est surtout critique d'art français, journaliste, anarchiste, accusé d'un attentat en 1894 puis acquitté, dreyfusard et communiste après la Révolution de 1917. Il fait partie depuis 1884 du groupe symboliste et devient en 1895 directeur de la Revue Blanche. Entré au journal Le Matin, il s'amuse à y rédiger des nouvelles en trois lignes.

< Gravure de Félix Vallotton.

 

Licenciée ès Lettres, Julie HENOCH est un électron libre du milieu culturel suisse romand. Après avoir travaillé pendant près de 10 ans comme réalisatrice sur la radio Couleur 3, on ne compte plus les institutions culturelles avec lesquelles elle a collaboré. En 2016, elle a produit une impressionnante exposition au Cern, Horizons irrésolus, aux côtés de l’artiste Rudy Decelière, du musicien Vincent Hänni et de deux physiciens du Cern, fruit d’une élaboration commune de près de trois ans. En 2017, elle a remporté le Prix Atelier Studer-Ganz pour son travail d’écriture personnel. Julie Henoch est actuellement programmatrice musicale au Cinéma CityClub de Pully. Elle est également co-directrice du N/O/DE festival, rendez-vous des curiosités sonores.