Le chemin de la Dame par Jon Ferguson

ROMAN

Septembre 2014

184 pages

14.5 x 18.5 cm

CHF 24 / EUR 16

isbn : 978-2-940522-20-0

 

Extraits :

Le chemin de la Dame - page 9

Le chemin de la Dame - page 9

Le chemin de la Dame - page 10

Le chemin de la Dame - page 10

Le chemin de la Dame - page 11

Le chemin de la Dame - page 11

Le chemin de la Dame - page  12

Le chemin de la Dame - page 12

Le chemin de la Dame - page 13

Le chemin de la Dame - page 13

Le chemin de la Dame - page 14

Le chemin de la Dame - page 14

Le chemin de la Dame - page 15

Le chemin de la Dame - page 15

Le chemin de la Dame - page 16

Le chemin de la Dame - page 16

Le chemin de la Dame est une enquête policière statique. Si Pierre Yves Lador a marqué le style dans son enquête immobile (Olivier Morattel Editeur, 2011), Jon Ferguson le parachève en suivant deux policiers vaudois, philosophes comme des sorbonards autodidactes, prolixes et existentiels à la manière des New-Yorkais des films de Woody Allen, dans un récit bien ancré dans nos contrées. Là se situe l’enjeu postmoderne de son récit où global et local s’entremêlent et se confusent simultanément.

Quand le rédacteur en chef d’un journal notoire est retrouvé mort dans les vignes du Lavaux, que le doute s’installe quant à un probable suicide, les deux enquêteurs vaudois, bons vivants de leur état, cherchent à faire la lumière sur le fait qui ébranle la presse. L’amante du rédacteur en chef, elle-même journaliste, dresse un portrait de cet homme avide de vérité et de justice, fatigué de ce qu’est devenu le journalisme et la course au scoop.

Critique :

https://www.rts.ch/play/tv/couleurs-dete/video/vd-entretien-avec-jon-ferguson-ecrivain-a-puidoux?id=7000710

Natif d’Oakland, Californie, JON FERGUSON est l’Américain par excellence. Il est ce qu’il fait et il fait tout. De l’enseignement, de la philosophie, du mannequinat, du basketball, de la peinture et de la littérature. Il a aussi presque fait mormon mais il s’en est sorti de justesse. Ferguson aime la bière mais, avec l’âge, des soucis existentiels le guettent.


Aux Etats-Unis, il a publié Farley’s Jewel qui a obtenu le prix « Barnes and Noble » du meilleur premier roman en 1998. En français, il a publié Le MissionnaireL'Anthropologue et Le Déluge (chez Castagniééé), La dépression de Foster et Beast/La bête (chez Olivier Morattel).