Gérimont par Stéphane Bovon

ROMAN BAROQUE ET POSTMODERNE

Septembre 2017

332 pages

13.5x19 cm

CHF 28 / EUR 22

isbn : 978-2-940522-56-9

 

Extraits :

Gérimont vit en paix entre les montagnes et la mer. Tout y est réglé par un système utopique et bienveillant.
Le vernis se craquelle lorsque Sybukur Kohli, le typographe des Presses de Gérimont, est retrouvé assassiné.


De Lachaude, la grande capitale babylonienne, le commissaire Rodal débarque et mène l’enquête. Il apprend à connaître les principaux acteurs de la société gérimontaise : Borim Estoppey, directeur du quotidien indépendant du pays, et son ennemi juré, le roi de Gérimont Louis Moray. Il y a aussi Shriptar Ruchet, auteur de bande dessinée, Epidam Regamey, le paysan chaman, et Shpuzake, la belle réceptionniste.


L’enquête révèle que certains ont des secrets, d’autres se transforment en arbres ou sont vus la nuit, couverts de sang, d’autres encore font des cérémonies inquiétantes au milieu de menhirs.


Le commissaire Rodal parvient à résoudre l’affaire et réunit tout le monde pour dire qui sont les coupables. Puis il repart, avec le sentiment du devoir accompli. Entre-temps, Shpuzake disparaît et Shriptar est assassiné.

 

Projet au long cours, Gérimont se veut une esquisse, un palimpseste, une métonymie qui lance le Cycle de Gérimont, œuvre labyrinthique et asymptotique. 

STEPHANE BOVON est sûrement l'éditeur, écrivain, performeur, comptable, professeur d'anglais, dessinateur de bd, agent double au service de l'Internationale Popomoderne, métathéoricien de l'ellipse, le plus éclectique qui soit.

 

Fondateur des éditions Castagniééé puis de Hélice Hélas, il mène depuis sa naissance un projet alchimique de réunion des grands esprits et de réinvention du monde. Après s'être échauffé et s'échauffer encore à divers projets, il lance actuellement le programme d'une saga dystopique en dix volumes (et plus si affinité), Le Cycle de Gérimont.