Du pain pour les usines par François Burland

ART CONTEMPORAIN POP

Octobre 2014

80 pages

16.5 x 17 cm

CHF 40 / EUR 30

isbn : 978-2-940522-06-4

 

Extraits :

Du pain pour les usines - page 1

Du pain pour les usines - page 1

Du pain pour les usines - page 2

Du pain pour les usines - page 2

Du pain pour les usines - page 3

Du pain pour les usines - page 3

Du pain pour les usines - page 4

Du pain pour les usines - page 4

Du pain pour les usines - page 5

Du pain pour les usines - page 5

Du pain pour les usines - page 6

Du pain pour les usines - page 6

Du pain pour les usines - page 7

Du pain pour les usines - page 7

Dans Du pain pour les usines, poursuivant le procédé d’interpellation de ses poyas post-situationnistes, le camarade Burland s’empare de l’iconographie des propagandes de la guerre froide, tantôt communiste, tantôt yankee et les détourne pour vanter les mérites sur un mode consumériste et ironique de la Gruyère et du gruyère.

 

Drôles, engagées, absurdement rhétoriques, les photographies de broderies (bien traditionnelles, elles) qui composent ce livre d'art incitent à une lutte idéologique renouvellée du côté de la dérision de l'auteur qui sait jouer avec tous les bords.

FRANCOIS BURLAND est un artiste franco-suisse qui travaille au Mont-Pèlerin. Depuis plus de 25 ans, son œuvre déploie une palette d’expressions artistiques multiples : figures archétypiques au stylo bille qui font danser des cavaliers néolithiques montant des bêtes-monstres indomptables, jardins de début du monde sur fond de suie, nocturnes photographiques, série de poyas personnalisées sur fond de papier kraft ou brodées par des femmes touareg, ou encore jouets réalisés à partir de matériaux de récupération. Le travail de François Burland appartient à la scène internationale.