Des ballons et des hommes par Jon Ferguson

RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE / HISTOIRE DU SPORT

Septembre 2020

224 pages

14x20 cm

CHF 25 / EUR 20

isbn : 978-2-940522-88-0

des ballons et des hommes_page 14

des ballons et des hommes_page 14

des ballons et des hommes_page 15

des ballons et des hommes_page 15

des ballons et des hommes_page 16

des ballons et des hommes_page 16

des ballons et des hommes_page 17

des ballons et des hommes_page 17

des ballons et des hommes_page 18

des ballons et des hommes_page 18

des ballons et des hommes_page 19

des ballons et des hommes_page 19

des ballons et des hommes_page 20

des ballons et des hommes_page 20

des ballons et des hommes_page 21

des ballons et des hommes_page 21

Jon Ferguson, l'écrivain, le peintre et le philosophe, est aussi cet homme qui a débarqué en Suisse pour jouer au basketball, par hasard, en 1973. Dans ce livre, on apprend qu'il s'en est fallu d'une valise pour qu'il reparte presque aussitôt mais, près d'un demi-siècle plus tard, Ferguson est encore parmi nous. Il propose, avec Des ballons et des hommes, un regard unique, privilégié, affuté et humaniste sur l'âge d'or du basket suisse qu'il a traversé et dont il a été un acteur incontournable, côtoyant des hommes extraordinaires et des stars insoupçonnées.

Lorsque j'ai rencontré Jon pour la première fois, il m’a tout de suite fasciné. Sa capacité à raconter des histoires et la manière éclectique qu’il a eue de mener son existence étaient uniques et vraies. Il était artiste, auteur, journaliste et, en plus de tout ça, il trouvait le temps de jouer et entraîner au basket. Jon est passionné par la vie et ça se ressent dans ses écrits. Le temps que j’ai passé en Suisse a eu un impact énorme sur mon parcours et des gens comme Jon l’ont rendu plus beau. La lecture de ce livre m'a ramené à cette époque où l'amour du jeu était authentique. Je suis sûr que les lecteurs seront captivés par ce qui faisait le sel du basketball suisse et par la façon dont Jon met tout ça en scène. C'était un sacré spectacle !

 

Jim Boylan, champion NCAA avec l'Université Marquette, champion suisse avec Vevey Basket et champion NBA avec les Cleveland Cavaliers

 

Pendant de nombreuses années, Jon Ferguson a fait un voyage magique au pays merveilleux et surprenant du basketball. Il a écrit un livre qui fera rire mais pas seulement. Pour les mordus du basket, il évoque une collection de joueurs et de personnalités qui, d’une manière ou d’un autre, ont fait un passage remarqué dans le monde du basketball suisse. Jon est un écrivain, un poète et un entraîneur de basketball – autant d’aptitudes qui se mélangent délicieusement dans Des ballons et des hommes.

 

Ron Adams, entraîneur-adjoint des Golden State Warriors

 

 

Jon n’est vraiment pas comme les autres. Au cours des 25 dernières années, nous avons passé nos étés ensemble dans le cadre du Swiss All-Star Basketball Camp et j’y ai accumulé des souvenirs pour toute une vie. Son histoire du basketball suisse jette un regard neuf et plaisant sur les personnes qui l’ont tissée et sur la vie en général. J'espère que les lecteurs apprécieront ce livre autant que j'ai aimé en être un des personnages.

 

Tom Sterner, entraîneur NBA pendant 25 ans

 

« Viens manger une raclette ». Voilà ce qu’il a dit à son nouveau joueur américain et, en un instant, mon chemin de la NBA au basket suisse est devenu l’histoire d’une vie au côté de Jon Ferguson. Jon est un Phil Jackson suisse mâtiné de Dostoïevski et de Miro. Des ballons et des hommes accompagnera ses lecteurs dans un voyage captivant avec, comme guide, le plus grand entraîneur de basketball pour lequel j'ai jamais joué.

 

John Greig, joueur NBA parti jouer pour SF Lausanne

 

Après avoir joué pour une équipe NCAA sous les ordres de Ralph Miller, un entraîneur universitaire membre du Hall of Fame, je suis passé en NBA où j'ai joué avec Lenny Wilkens, le seul à avoir rejoint le Hall of Fame de NBA comme que joueur et entraîneur. Et puis, pendant une courte période, j’ai remplacé un joueur blessé à Chêne Basket et là, j’ai découvert un entraîneur qui comprenait toutes les nuances du basket mais aussi les joueurs en tant qu’individus. J'ai le plus grand respect pour sa philosophie et son engagement au bénéfice des joueurs. Il a tiré le meilleur de moi pendant que j'ai joué pour lui et j’ai suivi sa fabuleuse carrière ainsi que ses succès dans d'autres domaines. La Suisse a de la chance qu'il soit tombé amoureux d’elle et qu'il y soit resté. Ralph Miller et Lenny Wilkens ont des CV plus volumineux et ont remporté plus de titres prestigieux mais Jon a mieux appréhendé la vie.

 

Mark Radford, joueur NBA cosmique qui a joué pour Chêne Basket