top of page

La Batrachomyomachie par Bertrand Schmid (traducteur)

Couv_Batracho.jpg

Préface et lectorat de Sophie Bocksberger,
enseignante à l’Université d’Oxford

Avril 2024

64 pages

10,5 x 16,5 cm

CHF 8/EUR 6

isbn: 978-2-940700-54-7

L’illion des grenouilles et des rats, une fable tragicomique.

La Batrachomyomachie est une parodie de l’Iliade, sans doute écrite aux alentours du IIIe siècle avant J.-C., durant la période hellénistique. Elle met en scène le combat d’une journée de ces deux nemesis sur les modes épique et comique. Comme toute parodie, elle déforme certains éléments de son modèle, et se permet des jeux de traduction, de sens premiers et doubles, que ne manque pas de relever l’apparat critique de ce texte. En outre, les citations exactes de certains vers de l’Iliade parsèment le texte, mais détournées de leur connotation originelle. L’origine de la guerre dans cette version ? Aussi idiote que toutes les autres,
une grenouille offre son aide à un rat afin de traverser l’étang. Un accident survient. Le rat se noie. Et ouvre la brèche à la vengeance et au ressentiment — sous la bénédiction des dieux, évidemment.

Cette nouvelle traduction actualise le langage habituel de la traduction du grec ancien en français. Généralement une douce odeur de patchoulis et de naphtaline tout droit sortie du XVIIIe siècle est utilisée pour nous rendre les classiques. Or, La Batrachomyomachie est avant-tout un texte humoristique et vivant qui nécessite un langage moins « convenable » pour en saisir la substance. Usant des patois québécois, romands et des idiomes régionaux de France, variant les registres de discours, Bertrand Schmid livre ici une traduction cocasse de cette méconnue bataille littéraire.
 

A propos du traducteur
Né en 1975, Bertrand Schmid a suivi des études de grec ancien, d’égyptologie et de théologie. Il a publié un court récit, Ailleurs, aux éditions d’autre part en 2011, réédité dans son recueil Autres ailleurs, aux éditions L’Âge d’Homme, en 2017. Polygraphe, boulimique littéraire,
il rédige des textes pour le milieu de l’art contemporain (Manuel Müller, sculpteur, éditions Notari) et des nouvelles pour des revues (Le Persil, L’Abat-Jour, Arkhaï). En 2016, il publie son premier roman aux éditions L’Âge d’Homme, Saison des ruines, suivi par l’Aiguilleur (Inculte) en 2021.

bottom of page